Navigation: Au début du texte (sauter la navigation), Vers la recherche, Vers la sélection de la langue, Vers des liens importants, Vers des informations supplémentaires (sauter le contenu) Vers la navigation principale,

A A A

Problèmes et risques

Problèmes et risques

Les  effets des différentes drogues se classent en trois champs problématiques qui, la plupart du temps, interagissent:

Problèmes psychiques
Les drogues modifient la perception; c’est aussi l’une des raisons pour lesquelles elles sont consommées. La cocaïne, par exemple, plonge les consommateurs dans un sentiment d’insouciance, d’être intouchables; de toute-puissance, en somme. Comme ce sentiment ne correspond pas à la réalité, les consommateurs se surestiment. Cela peut conduire à prendre de mauvaises décisions aux conséquences parfois dramatiques, soit dans l’exercice d’une activité physique, la gestion d’un conflit ou encore au volant d’un véhicule. Associée à l’alcool, la cocaïne procure le sentiment d’être pleinement lucide et ce, même si, en réalité, la personne est complètement ivre.

Ne plus savoir correctement évaluer ses propres capacités (concentration, mémoire à court ou à long terme, temps de réaction, etc.) est l’un des principaux risques que présentent quasiment toutes les drogues, notamment quand le consommateur ou la consommatrice doit commander une machine, conduire un véhicule ou gérer des activités complexes à l’école, sur son lieu d’apprentissage ou son lieu de travail!

À cela s’ajoute encore le fait que les drogues ne produisent pas les mêmes effets selon la personne qui les consomme. Ainsi, en fonction de la personnalité du consommateur, l’alcool peut rendre une personne agressive comme il peut accentuer le désir d’harmonie avec son entourage chez une autre personne. Il en est de même pour les substances hallucinogènes (donc des drogues qui altèrent la conscience): un consommateur peut ressentir du plaisir, tandis qu’un autre peut vivre un véritable cauchemar. Des divergences au niveau des effets peuvent aussi survenir en fonction du dosage, en d’autres termes, selon l’habitude de consommation et ce, autant sur le plan psychique que physique.

Selon le type de  substance, la personnalité du consommateur et la situation dans laquelle il se trouve, le désir de renouveler l’expérience peut être plus ou moins fort.
En matière d’effet de dépendance d'une drogue en particulier, outre la modification de la perception, il existe aussi un second danger: plus cet effet est élevé (peu importe qu'il s'agisse du plan psychique ou aussi du plan physique), plus le risque est grand que la drogue devienne l’unique centre d’intérêt du consommateur. Dans les cas extrêmes, toute la personnalité des toxicomanes peut dépérir et ils ne reculeront même plus devant des moyens autodestructeurs ou criminels pour se procurer de la drogue (vol, prostitution, etc.).

Problèmes physiques

Le risque pour la santé des consommateurs de drogues est fonction de la fréquence et de la quantité de leur consommation. Certaines drogues endommagent le cerveau, d’autres le foie ou encore le cœur et, pour beaucoup d'entre elles, tous ces organes à la fois. La consommation combinée de plusieurs drogues engendre encore des risques supplémentaires. Notamment chez les adolescents qui sont en pleine croissance, ces risques sont particulièrement sérieux! Et il ne s’agit là que des risques immédiats pour la santé. Quant aux risques à moyen terme, qui résultent de la mauvaise évaluation de ses propres capacités, la consommation de drogues peut conduire à des accidents et des lésions corporelles à l’école, sur le lieu de travail ou sur la route. Sans compter le risque d’overdose, notamment dans les cas de l’alcool et de l’héroïne.

Problèmes sociaux

Les accidents et les lésions corporelles font également partie de ce champ problématique, mais il sera ici surtout question des problèmes qui peuvent naître d’une dépendance psychique ou physique aux drogues. Toute personne qui – comme décrit ci-dessus – a sombré dans la toxicomanie encourt le risque de subordonner toutes les autres activités à celle de la consommation de drogues. Cela signifie qu’elle développe une incapacité à gérer ses activités professionnelles ou privées comme elle le faisait auparavant. Dans les cas extrêmes, la personne dépendante peut perdre son emploi, être déclarée inapte au travail ou voir  la relation avec les membres de sa famille se dégrader. Du fait que toute toxicomanie représente également une charge financière supplémentaire, les sources de revenu et les réseaux sociaux ne suffisent plus et conduisent le toxicomane à commettre des actes criminels ou autodestructeurs pour se procurer l’argent nécessaire un cercle vicieux de plus en plus difficile à briser!

Newsblog

Downloads

Adresses



S‘abonner

Twitter

Facebook

Adresses

Top 10 FAQ

Top 10 Downloads