Navigation: Au début du texte (sauter la navigation), Vers la recherche, Vers la sélection de la langue, Vers des liens importants, Vers des informations supplémentaires (sauter le contenu) Vers la navigation principale,

A A A

Plan de mesures 2008: les jeunes et la violence

Le présent plan de mesures sert de base à la Conférence des directrices et directeurs des Départements cantonaux de justice et police (CCDJP), aux corps de police cantonaux et municipaux ainsi qu’à la Prévention Suisse de la Criminalité (PSC) pour leur travail dans le domaine «Les jeunes et la violence». La PSC s’est efforcée de réunir dans ce document les aspects pertinents, les données et les sources. La PSC ne prétend pas à l’exhaustivité du document.

Le plan de mesures est divisé en trois parties:

La partie I regroupe les bases générales.

La partie II présente l’analyse des résultats de l’enquête effectuée par la PSC auprès des corps de police cantonaux et des Départements cantonaux de l’instruction publique et des affaires sociales. L’enquête a été réalisée en avril 2007 et l’analyse en juin 2007. L’analyse reflète l’état des connaissances en juin 2007. Diverses mesures de prévention lancées, planifiées et mises en oeuvre par les corps de police cantonaux et par les Départements cantonaux de l’instruction publique et des affaires sociales depuis cette date n’ont pas pu être prises en compte dans le cadre de ce document.

La PSC prévoit de mettre en place en 2008 une plate-forme Internet présentant toutes les mesures de prévention mises en oeuvre et/ou planifiées par tous les corps de police cantonaux et municipaux dans le domaine de la violence juvénile. Il s’agira, avec le concours des corps de police, d’établir un aperçu aussi complet que possible de toutes les mesures de prévention et de le rendre accessible.

La partie III expose les conséquences qui découlent de l’enquête ainsi que les mesures qu’il convient d’élaborer à partir de janvier 2008 avec le soutien de la commission d’expert-e-s. 

Mesures pour les années 2008 et 2009

Les résultats de l’enquête menée par la PSC auprès des corps de police cantonaux et des Départements cantonaux de l’instruction publique et des affaires sociales revêtent une importance primordiale pour la formulation et la planification de la suite à donner au processus. Si on passe en revue les réponses des trois instances interrogées, on peut en tirer pour la PSC les trois conséquences suivantes:

Conséquence 1
La PSC renonce à planifier et mettre en oeuvre une campagne médiatique grand public (affiches, spots radiodiffusés et télévisés, brochures pour la population, etc.), ce en raison des ressources financières et humaines limitées ainsi que du grand nombre de mesures déjà réalisées ou prévues par les trois instances.

Conséquence 2
Au lieu de cela, la PSC se concentre au cours des deux prochaines années sur les aspects transfert de connaissances, échange d’expériences et formation et perfectionnement des collaborateurs des corps de police cantonaux et municipaux (ainsi que d’autres actrices et acteurs pertinents pour ce secteur). Cela signifie de viser à mettre à jour les connaissances des agents de police.

Conséquence 3
Les mesures prévues s’entendent comme campagne en faveur de l’image des tâches et des activités de la police. La population entendant parler des nombreuses mesures prises par la police dans le domaine de la violence juvénile, son sentiment de sécurité se trouve renforcé (amélioration de l’effectivité et de l’efficience des tâches et activités de la police). 1. La PSC élabore et réalise un Congrès national des corps de police sur le sujet «Les jeunes et la violence», dans le cadre duquel les projets de prévention de la police de toutes les régions du pays sont présentés et discutés. Des expert-e-s de différentes disciplines et de différentes régions sont invités à présenter des exposés sur les aspects suivants: enfance, adolescence, violence, comportement en cas de conflit, éducation et formation, rôle des parents, sexualité, socialisation, consommation d’alcool et de drogues, consommation de médias (influence des nouvelles technologies sur les enfants et les adolescents), pour ne citer que quelques exemples. Le groupe cible de cette manifestation sont principalement les collaborateurs et collaboratrices des corps de police cantonaux et municipaux.

2. La PSC élabore en coopération avec l’Institut suisse de police (ISP) et des experte-s des disciplines enfance, jeunesse, violence, comportement en cas de conflit, éducation et formation, parents, sexualité, consommation d’alcool, de drogues et de médicaments, consommation de médias une unité de formation et de perfectionnement pouvant être mise à la disposition des responsables de la prévention des corps de police cantonaux et municipaux. Les expériences des inspectrices et inspecteurs spécialisé-e-s en matière de délinquance juvénile devront être prises en compte de manière adéquate.

3. La PSC élabore une plaque tournante d’information sur Internet contenant une liste et une description en bref de tous les projets de prévention des corps de police cantonaux et municipaux (plus information de contact).

4. La PSC renforce ses activités de relations publiques et de communication avec les médias (en consultation avec les cantons), par exemple par une nouvelle édition de la «Newsletter de la PSC» trois fois par an en allemand, en français et en italien. Celle-ci est idéale pour renforcer les messages de prévention de la PSC, non seulement dans le domaine de la violence juvénile, mais aussi dans d’autres
domaines d’activité de la PSC. La Newsletter fait en plus office de porte-parole de la Commission de direction et de la Commission de projet. Il est indispensable que la PSC diffuse des informations sur ses activités.

5. Présentation du sondage de la PSC d’avril 2007 auprès de la Conférence des directrices et directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP) ainsi que de la Conférence des directrices et directeurs cantonaux des affaires sociales (CDAS). Le directeur de la PSC prévoit les documents nécessaires à cet effet.

6. Présentation des mesures de la PSC à des député-e-s nationaux. Le directeur de la PSC prévoit les documents nécessaires à cet effet.

7. Invitation des médias suisses (perfectionnement des journalistes) à un colloque d’information d’une demi-journée à Berne sur le sujet «Les jeunes et la violence ». Outre des informations sur les activités de la police, le rôle et la mission des médias devront également être abordés.

8. Mise en réseau des activités de la PSC et de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), sections alcool et drogues, de l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS), de la Commission fédérale des étrangers (CFE), de la Commission fédérale pour l’enfance et la jeunesse (CFEJ) ainsi que d’autres organisations et institutions actives à l’échelle nationale.

9. Présentation des mesures 2008 à des organisations professionnelles et de métiers nationales pertinentes des domaines de l’éducation, des affaires sociales, de la formation, de la sécurité, etc. Le directeur de la PSC prévoit les documents nécessaires à cet effet.

Un autre but de la PSC pour l’année 2008 dans le domaine «Les jeunes et la violence » est d’essayer d’établir une conception commune et nuancée de la prévention de la violence juvénile auprès du personnel des corps de police cantonaux et municipaux. La Commission de direction et la Commission de projet débattent des 12 problèmes détectés par la PSC dans le domaine de la violence juvénile et s’efforcent d’élaborer des solutions politiques et structurelles.

Newsblog

FAQ

FAQ pourrait vous intéresser également: «Violence domestique»Violence domestique».

Que faut-il entendre par le chiffre noir et la criminalité enregistré ?
Quelle est la proportion des multirécidivistes dans le domaine de la criminalité juvénile?
Est-ce que la propension à la violence a augmenté?
Pourquoi la justice et la police utilisent-elles des systèmes de saisies des données différents?
Peut-on compter sur une homogénéisation du système d’analyse au cours des prochaines années?
Est-ce que la violence parmi les jeunes a augmenté au cours des 10 dernières années?
Pourquoi, cette année, la PSC travaille-t-elle sur le sujet «Les jeunes et la violence»? Le phénomène n’est pourtant pas nouveau!
Qui est garant-e de la qualité du travail?
Quelles décisions ont été nécessaires pour lancer la réalisation du plan de mesures?
Quel rôle doit jouer la police dans le domaine de la prévention de la violence juvénile?
Sur la base de quel esprit de prévention est réalisé ce plan de mesures?
Qu’est-ce qui est prioritaire en matière de prévention de la violence juvénile? La répression? La prévention?
Qu’entend la PSC par violence juvénile?
Quelle est la priorité en matière de mesures de prévention des corps de police?
Quels autres thèmes sont également considérés dans le plan de mesures? En effet, les raisons pour la violence juvénile sont hétérogènes.
Les bases de travail dans le domaine de la prévention policière ne sont pas homogènes au niveau national. Que fait la PSC à ce sujet? Et que peut-elle faire ?
La réalisation du plan de mesures se fait-elle en consultation avec les corps de police cantonaux et muni-cipaux?
Est-ce que les jeunes issus d’un contexte d’immigration ont une propension plus importante à la violence que les jeunes d’origine suisse?
De quel rôle a-t-elle pris conscience jusqu’à présent?
Avec quelles organisations/institutions nationales la PSC collabore-t-elle?
Au final, qui est responsable de la prévention de la criminalité juvénile? La Confédération? Les cantons? Les communes?

Downloads

Adresses

Swiss Bankers Travel Cash Card
Wegweiser Online-Shopping | Guide aux achats en ligne | Guida agli acquisti online
Systèmes boule de neige et concours
Stop Betrug | Stop Escro | Stop Truffa
Pishing Erkennungstest Deutsch / English
Safety Concept of Swiss Banknotes SNB
Sicherheitskonzept des Schweizer Franken
La système de sécurité de billets de banque
Security-check.ch deutsch
Eidgenössische Finanzverwaltung
Administration fédérale des finances
Amministrazione federale delle finanze
Eidgenössische Bankenkommission
Commission fédérale des banques
ebk.admin
seco-admin
eBay Sicherheitsportal
Stop Piracy
Ombudstelle
Osec
Zentralstelle für Kreditinformation
Schweizer Nationalbank - Sicherheitsmerkmale Schweizer Franken
EZB: Sicherheitsmerkmale Euro
Euro-Blütentrainer, falsche Euro Noten erkennen
Statistik Schweiz - Bundesamt für Statistik
Rumänien: Der Ort, aus dem die Ebay-Betrüger kommen - Computer-technik - STERN.DE
Online Kaufen - mit Verstand!
Online-Einkaufen: Verbrauchertipps
Initiative sicherer Autokauf im Internet
Nigeria Connection wütet auf eBay: Millionen-Schaden für Verkäufer - netzwelt.de
Dubiose Webseiten: Millionenschäden durch Internet-Abzocke - Netzwelt - SPIEGEL ONLINE - Nachrichten
medianet.at
So fallen Sie nicht auf die 3 falschen Symbole der Autorität herein
ZEWO Gemeinnützige Organisationen mit Gütesiegel
Schuldenberatung St. Gallen
Das Quiz
Dubiose Vermögenstipps: Geschäftsmodell Abzocke
Anlage Schutz Archiv
ZEK - Schweizerische Meldezentrale
Willkommen bei der Schutzgemeinschaft fuer Auslandsgrundbesitz
CFB - Commission fédérale des banques
L'Association Suisse des Gérants de fortune (ASG)
Kontrollstelle für die Bekämfung der Geldwäscherei | Autorité de contrôle en matière de lutte contre le blanchiment d'argent | Autorità di controllo per la lotta contro il riciclaggio di denaro
MELANI
Melde- und Analysestelle Informationssicherung MELANI | La Centrale d'enregistrement et d'analyse pour la sûreté de l'information MELANI | La Centrale d'annuncio e d'analisi per la sicurezza dell'informazione MELANI
Eidgenössische Finanzmarktaufsicht | Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers | Autorità federale di vigilanza sui mercati finanziari


S‘abonner

Twitter

Facebook

Adresses

Top 10 FAQ

Top 10 Downloads