Navigation: Au début du texte (sauter la navigation), Vers la recherche, Vers la sélection de la langue, Vers des liens importants, Vers des informations supplémentaires (sauter le contenu) Vers la navigation principale,

A A A

Comment lutter contre la dépendance à Internet et à la pornographie?

Comment lutter contre la dépendance à Internet et à la pornographie?

La consommation de pornographie

Certains exècrent, pour de multiples raisons, la pornographie. D’autres éprouvent régulièrement une forte attirance pour ce genre d’images. La loi pénale suisse ne condamne pas la consommation de pornographie. Des vidéos représentant toutes sortes de pratiques sexuelles avec un maximum de détails sont en libre circulation, et il est permis de les regarder ainsi que de les télécharger.
La loi pénale suisse interdit la pornographie dans 4 cas uniquement :
  1. Pornographie enfantine
  2. Représentations pornographiques contenant des actes de violence.
  3. Rapports sexuels entre êtres humains et animaux.
  4. Pratiques pornographiques associées aux excrétions humaines.

Les forums de discussion (tchats) sur Internet

Les tchats fascinent de nombreux internautes. L’on y rencontre des personnes avec lesquelles l’on peut aborder des sujets intimes en gardant l’anonymat. L’on y trouve souvent quelqu'un qui écoute et qui comprend. Ainsi, des liens forts se créent rapidement. Beaucoup croient à une profonde amitié avec un interlocuteur qu’ils ne connaissent pas vraiment, probablement très différent de ce qu’il décrit.

Êtes-vous dépendant de pornographie? Faites notre test!

Dépendance à Internet, à la pornographie et au sexe
Nombreux sont ceux qui succombent aujourd’hui à la fascination du web et à la séduction de ses contenus. Des études anglaises ont montré qu’Internet entraînait chez les hommes notamment une dépendance à la pornographie. Les femmes développent plus fréquemment une dépendance au tchat. La plupart des gens arrive à gérer la situation. La consommation de pornographie, le cybersexe et les forums de discussion suscitent d’abord chez certains un vif intérêt, mais deviennent lassants à la longue. L’on se tourne alors vers d’autres choses. Cependant, une minorité de personnes se laisse envoûter par le cybersexe. Ces individus développent une dépendance, au sens compulsif, à Internet et au cybersexe. Comme sous l’effet d’une contrainte, ils recherchent toujours davantage de pornographie et des images toujours plus extrêmes. Soudain, ils s’intéressent à des représentations illégales (contenant des actes de violence, par exemple). Ils peuvent aussi être « aspirés » par le tchat qui devient un monde de substitution. Là, ils commencent également à franchir les limites de ce qui est permis. Les hommes se rendent dans les tchats réservés aux enfants. Ils les harcèlent de questions sur leur sexualité, cherchent des ados en mal d’aventure, les interrogent sur leur sexualité, demandent du cybersexe, éventuellement au moyen d’une webcam.
Comment naît la dépendance ?
La dépendance à Internet et à la pornographie se développe sournoisement. Le premier stade est celui du risque, où Internet exerce une puissante fascination. L’on considère la fréquentation du tchat comme une activité souhaitable et satisfaisante. Ou alors, l’on cherche des sites pornographiques et diverses variantes de cybersexe. À ce niveau, l’on est encore plus ou moins maître de son comportement.

Puis, au stade critique, la compulsion augmente sensiblement. Les personnes concernées éprouvent de plus en plus de difficulté à quitter Internet, où elles passent beaucoup de temps et dépensent de l’argent.
Au stade chronique, elles se retrouvent dans une forte dépendance. Leur existence est déterminée par leur comportement compulsif. Elles vivent pour le temps passé sur Internet, cherchent de la pornographie pendant toute la nuit. Leur présence dans le tchat est presque permanente. Elles sentent que ces relations virtuelles prennent le pas sur la vie réelle. Le cybersexe sous toutes ses formes devient un moyen essentiel d’expression de leur vie sexuelle.

Les caractéristiques énoncées ci-après apparaissent aux trois stades de la dépendance à la pornographie et à Internet. Elles se concentrent d’étape en étape et finissent par coïncider.

  • Les contenus en ligne à caractère sexuel exercent une forte fascination.
  • L’on passe du temps sur les sites Internet contenant du sexe ou dans les tchats, souvent plus qu’on ne le souhaiterait.
  • L’on essaie de contrôler cette consommation de cybersexe : les tentatives pour arrêter ou réduire le temps passé sur Internet échouent.
  • L’abstinence et la volonté d’arrêter entraînent nervosité et irritabilité. À l’inverse, le retour sur le Net apporte immédiatement apaisement et satisfaction.
  • Le cybersexe devient une solution pour éliminer les sentiments désagréables ou les problèmes. L’on se sent mieux, moins déprimé, les angoisses existentielles disparaissent.
  • L’on surfe jour et nuit pendant des heures à la recherche d’expériences sexuelles plus intenses ou plus risquées.
  • L’on dissimule cette activité à ses proches, à sa famille ou à un thérapeute. L’on se surprend à se dire des mensonges comme : « Je n’y vais pas si souvent », « Je n’aime pas ça, je veux simplement y jeter un coup d’œil ».
  • L’on dépasse les limites, par exemple en s’adressant de manière agressive à ses partenaires de tchat, en tentant de les harceler avec ses phantasmes sexuels, en exigeant du cybersexe avec une caméra. Ou alors, l’on n’hésite plus à chercher de la pornographie enfantine ou violente. L’on éprouve le besoin de stimulants toujours plus puissants, même s’ils sont interdits.
  • La relation de couple se brise, l’on se fait remarquer au travail par son intérêt pour le cybersexe, l’on reçoit un avertissement ou l’on perd même son emploi.
  • La vie se désagrège complètement en raison de la cyberdépendance qui provoque en outre de sérieux problèmes financiers.
Suis-je dépendant? Ai-je un problème?
Faites le test ci-après ! Réfléchissez au résultat. Soyez honnête et critique vis-à-vis de vous-même !
Pour sortir de la cyberdépendance et de l’addiction à la pornographie, il faut commencer, comme dans le cas de toute autre dépendance, par être franc vis-à-vis de soi-même. La personne dépendante doit s’avouer qu’elle a un problème et reconnaître qu’elle a besoin d’aide.

Test: La dépendance au sexe et à Internet – Suis-je menacé ?

Si vous répondez « oui » à plusieurs des questions qui suivent, vous êtes très vraisemblablement menacé. Vous pouvez agir contre la cyberdépendance, contre l’addiction au sexe ou à la pornographie. Ne continuez pas à ignorer votre problème, cherchez de l’aide. Un bon thérapeute peut vous montrer comment reprendre le contrôle de votre comportement. Vous vivrez plus pleinement.
Comment agir contre ma dépendance ?
Si vous avez des problèmes relevant de la dépendance à Internet ou à la pornographie, vous avez besoin d’une aide spécialisée. Si vous éprouvez un penchant prononcé pour la pornographie dans les limites de la légalité, vous avez besoin de conseils et d’une thérapie spécifiques. Cherchez un service de conseil, un psychothérapeute ou un psychiatre qui conviennent. Diverses antennes vous aideront volontiers dans vos recherches. Si vous touchez déjà à la pornographie enfantine ou à d’autres formes de pornographie illicites, vous enfreignez la loi. Il est grand temps d’arrêter et de vous faire aider ! Réagissez maintenant ! Pour beaucoup, c’est une plainte officielle qui leur fait comprendre que la situation ne peut plus durer ! N’attendez pas d’en arriver là. Vous devez par conséquent acquérir un mécanisme d’autocontrôle qui fonctionne non seulement à court terme mais également lorsque vous serez à nouveau en proie à la tentation. Voici les prochaines mesures à prendre :
  1. Placez l’ordinateur à un endroit bien en vue.
  2. Entamez immédiatement une thérapie spécifique

Newsblog

FAQ

Cette FAQ pourrait vous intéresser également: «Pornographie enfantine».

Downloads

Ce télechargement pourrait vous intéresser également: «Pédocriminalité»; «Tchat»

Adressen



S‘abonner

Twitter

Facebook

Adresses

Top 10 FAQ

Top 10 Downloads