Navigation: Au début du texte (sauter la navigation), Vers la recherche, Vers la sélection de la langue, Vers des liens importants, Vers des informations supplémentaires (sauter le contenu) Vers la navigation principale,

A A A

Faits et chiffres

Faits et chiffres

Beaucoup de délits pourraient être évités si les internautes étaient mieux informés de ce qui est légal et de ce qui ne l’est pas.

Il vaut mieux éviter que les enfants et les adolescents aient accès à des représentations pornographiques en protégeant les ordinateurs par des programmes de filtrage. Lorsqu’ils sont clairement conscients des dangers, les jeunes courent moins le risque d’être rapidement la proie des délinquants.

Cependant, être au courant ne suffit pas ! Mettez vos connaissances en pratique!


Le saviez-vous ?

En Suisse, près des deux tiers des plus de 15 ans surfent sur Internet, et, selon un sondage allemand, un tiers des 14 à 19 ans fréquent les tchats.

Près de la moitié des accès Internet privés permet de transmettre de grands volumes de données.

9 adolescents sur 10, âgés de plus de 11 ans, peuvent se procurer un accès à Internet non surveillé.

Le SCOCI, le service de police chargé de la coordination de la lutte contre la cybercriminalité, s’occupe malheureusement en priorité de pornographie enfantine.

En 2004, le SCOCI a réceptionné 6 100 alertes de la part de la population pour suspicion de pornographie enfantine, et transmis 521 dossiers avec présomption renforcée de pornographie enfantine aux autorités pénales compétentes.

La pornographie enfantine est la représentation d’un abus sexuel commis sur un enfant.

Plus de 20 milliards de dollars sont dépensés chaque année pour la pornographie et la prostitution enfantine dans le monde (source : ONU/UNESCO)

Le préjudice infligé aux victimes de la pornographie enfantine est double: au traumatisme entraîné par les sévices sexuels s’ajoute le fait de savoir que les images horribles mises en ligne sont indélébiles.

... Le nombre des enfants et des adolescents qui naviguent sur Internet augmente à toute allure. En Suisse, ils sont déjà près d’un demi-million.

50 % de tous les enfants qui surfent sur Internet ont déjà été en contact avec une image pornographique (source : Medienpädagogischer Forschungsverbund Südwest, Allemagne).

80 % des enfants qui « tchatent » ont déjà été victimes de harcèlement sexuel allant de la tentative de séduction verbale à l’abus sexuel et à sa préparation (source : sondage représentatif de jugendschutz.net, Allemagne).

Un quart des adolescents de 14 ans communique à autrui des informations personnelles dans les tchats (source : sondage EMNID, Allemagne).

Un jeune tchateur sur 7 a déjà rencontré une personne dont il a fait la connaissance sur Internet, et ce, dans le cas de 6 % des jeunes concernés, à l’insu des parents (source : cybertyp.ca).

40 % des enfants interrogés dans le cadre d’une étude canadienne affirment que leurs parents sont peu, voire pas du tout au courant de leurs activités sur Internet (source : cybertip.ca).

Les parents de ces jeunes internautes utilisent Internet principalement pour les courriels, et ont souvent des connaissances réduites sur les possibilités actuelles du réseau et sur ce que leurs enfants y font.

Newsblog

FAQ

Cette FAQ pourrait vous intéresser également: «Pornographie enfantine».

Downloads

Ce télechargement pourrait vous intéresser également: «Pédocriminalité»; «Tchat»

Adressen



S‘abonner

Twitter

Facebook

NEWS

mehr...

Adresses

Top 10 FAQ

Top 10 Downloads