Navigation: Au début du texte (sauter la navigation), Vers la recherche, Vers la sélection de la langue, Vers des liens importants, Vers des informations supplémentaires (sauter le contenu) Vers la navigation principale,

A A A

Cyberaddiction

Cyberaddiction
De la fascination à l’addiction?
Jouer, tchater, poster sur Netlog et bien plus encore: l’Internet est aussi utile qu’amusant, et ouvre la voie à des possibilités quasiment illimitées. Mais dans le monde virtuel aussi, trop c’est trop et il faut veiller aux effets néfastes!
Est-ce que tu as déjà réfléchi à combien de temps tu passes sur Internet ? Que pourrais-tu faire d’autre pendant ce temps? Est-ce qu’en arrivant à la maison tu t’es déjà surpris à allumer l’ordinateur automatiquement ? Est-ce que tu as déjà pensé à la manière dont tu considères tes amis sur les tchats? As-tu déjà décliné une invitation pour la simple raison de vouloir terminer un jeu en ligne ou de tchater avec tes amis sur un site communautaire?
Il y a des personnes - jeunes et moins jeunes - qui peuvent littéralement «se perdre» sur la Toile. La fascination rencontrée au début se transforme peu à peu en addiction, similaire à celle aux drogues ou l’alcool. Soudainement, on ne peut plus s’en passer et on néglige le monde qui nous entoure. Petit à petit cela crée des problèmes: on devient solitaire, l’apprentissage à l’école ou d’un métier devient problématique, la santé prend un coup et les vraies relations sociales se dégradent.
N’attends pas qu’il soit trop tard! Nous te donnons ici quelques conseils qui vont te permettre de reconnaître à temps une utilisation problématique du Web et, si nécessaire, de trouver de l’aide.


1. Est-ce que je suis en train de développer une cyberdépendance?
Les services proposés sur Internet peuvent créer chez certaines personnes une cyberdépendance. Une telle addiction est de même nature que celle aux drogues. On en veut toujours plus et, avec le temps, on nuit de manière préoccupante à soi-même et à son entourage. La cyberaddiction ne s’installe pas du jour au lendemain, mais de façon latente. Pour en savoir plus sur toi, pose-toi les questions suivantes et interviens avant qu’il soit réellement trop tard, en d’autres termes, avant que ton utilisation du Web devienne problématique.

o    Passes-tu de plus en plus de temps sur l’Internet?
o    Te sens-tu en colère, frustré ou agressif si tu ne peux pas utiliser l’ordinateur?
o    Te rends-tu compte que tu penses de plus en plus souvent à un jeu, à tes amis sur le tchat ou de la communauté virtuelle?
o    Est-ce que le nombre de tes amis dans la vie réelle diminue tandis que celui du monde virtuel augmente?
o    As-tu déjà renoncé à des activités récréatives ou des centres d’intérêt pour passer davantage de temps sur Internet?
o    As-tu des difficultés à l’école ou l’apprentissage et tu préfères te distraire avec les activités sur la toile?

Si tu as répondu par «oui» à une seule question (en étant honnête dans ton propre intérêt!), il est temps de réagir!
2. Que puis-je faire si je risque de développer une cyberaddiction?
Le deuxième pas consiste maintenant à te faire aider par un tiers pour que, de nouveau, tu puisses gérer de façon optimale tes activités virtuelles. Le mieux c’est que des personnes de ton entourage puissent t’aider à réorganiser tes journées. Sans oublier le temps de jouer sur l’ordinateur, de tchater ou de te rendre sur des sites communautaires, il faut redonner de l’importance aux autres activités. Tu peux également consulter un service de conseils dont les adresses sont indiquées en fin de document, tout comme d’autres informations complémentaires.
3. Que puis-je faire si des amis risquent de développer une cyberaddiction?
Peut-être que tu connais un ami ou une copine qui accorde trop d’importance à Internet. Il ou elle se retire de plus en plus du monde réel et néglige ses amitiés du fait que son intérêt se restreint aux seules activités sur l’ordinateur. Ne fais pas semblant de ne pas t’en apercevoir! Discute avec elle ou lui, propose ton aide et, si tes efforts ne portent pas leurs fruits, recherche du soutien auprès d’un adulte. Vraiment, les activités virtuelles peuvent créer une réelle dépendance et tu réagirais sûrement aussi si l’un de tes amis ou l’une de tes copines se drogue ou perde le sens de la réalité.

Video de Klicksafe.de

  
  

Newsblog

FAQ

Cette FAQ pourrait vous intéresser également: «Pornographie enfantine».

Downloads

Ce télechargement pourrait vous intéresser également: «Pédocriminalité»; «Tchat»

Adresses



S‘abonner

Twitter

Facebook

Adresses

Top 10 FAQ

Top 10 Downloads