Navigation: Au début du texte (sauter la navigation), Vers la recherche, Vers la sélection de la langue, Vers des liens importants, Vers des informations supplémentaires (sauter le contenu) Vers la navigation principale,

A A A

Conseils pour les victimes de stalking


L’intrusion dans la vie privée que pratiquent les harceleurs et harceleuses fait que les victimes se sentent souvent impuissantes et comme paralysées. Chaque cas de harcèlement obsessionnel doit être évalué individuellement, mais il existe néanmoins quelques mesures d’ordre général que les victimes peuvent appliquer. Il s’agit principalement de mesures de nature défensive, ce qui signifie que le harceleur ou la harceleuse ne s’en aperçoit pas. Elles sont par ailleurs recommandées du fait que beaucoup d’auteur-e-s de harcèlement obsessionnel souffrent de délire paranoïaque et pourraient, le cas échéant, mal interpréter tout acte offensif ou agressif de la part de la victime. L’intensification du harcèlement et la dégradation de la situation, voire le recours à la violence pourraient en être les conséquences.

Les mesures ci-après se basent sur des recommandations de divers corps de police, ainsi que sur un rapport l’équipe de chercheurs Bettermann, Nauck et Freudenberg.

Mesures à prendre par les victimes:

Coupez radicalement tout contact avec la personne qui vous harcèle et restez ferme!
Expliquez-lui sans tarder et sans équivoque que vous ne souhaitez pas maintenir le contact. Vous devez maintenir cette position puisque toute réaction de votre part peut être mal interprétée par l’auteur-e et le/la conforter dans ses agissements.

Les points suivants méritent une attention particulière:

  • Coupez le contact une fois pour toutes.
  • Evitez systématiquement tout contact ultérieur avec la personne qui vous harcèle.
  • Ignorez toutes les propositions de rester en contact.
  • Refusez les cadeaux et articles commandés à votre nom.
  • Mesures spécifiques pour le harcèlement par téléphone: changez votre numéro de téléphone, demandez de figurer sur la liste rouge et que les numéros d’appel anonyme soient identifiés; en changeant de numéro, veillez également à ce que l’ancien numéro reste valide afin de pouvoir prouver, si nécessaire, les nombreux appels, MMS et SMS d’une part, et de ne pas éveiller de soupçon chez la personne qui vous harcèle et qui pourrait ainsi se mettre en quête de votre nouveau numéro. Le même principe est valable en cas d’harcèlement par e-mail et par réseaux sociaux.
  • Veillez également à ce que les formalités encore en suspens, comme le divorce ou la séparation des biens, soient réglées par des tierces personnes.
Informez votre entourage!
La famille, les collègues de travail et les voisins peuvent vous protéger et éviter que le harceleur ou la harceleuse obtienne des informations par ce biais. De plus, une gestion offensive du problème peut prévenir des malentendus. Quant au soutien actif de vos proches, il produit en outre l’effet positif d’atténuer vos sentiments d’impuissance et de solitude.
Documentez tous les faits et gestes de la personne qui vous harcèle!
Une telle documentation permet d’établir et de reconstruire le déroulement du stalking. Procédez, entre autres, comme suit:

  • Tenez un journal dans lequel vous notez les prises de contact, les agissements, etc. (jour, heure et méthode employée).
  • Notez également les noms des témoins, s’il y en a.
  • Conservez tous les SMS, MMS (même ceux envoyés à votre ancien numéro), e-mails, entrées dans des réseaux sociaux et lettres.
  • Sauvegardez les messages sur le répondeur téléphonique.
  • Photographiez les cadeaux avant de les refuser.
  • Demandez également à vos proches de noter les prises de contact par votre harceleur ou harceleuse.
Cherchez de l’aide!
Du fait que le harcèlement obsessionnel n’est pas considéré comme un phénomène de masse, peu de services d’aide sont spécialisés. Néanmoins, les victimes ainsi que leurs proches peuvent s’adresser aux centres de consultation pour l'aide aux victimes dans le canton correspondant. En effet, ces services ont aussi une expérience reconnue dans le domaine du harcèlement obsessionnel.

La police aussi est un interlocuteur compétent. Ensemble, vous pouvez décider des mesures adéquates à prendre. Une intervention policière rapide et ferme contre une personne qui harcèle produit dans beaucoup de cas un effet positif pour la victime. De plus, vous pouvez évaluer ensemble s’il est judicieux et envisageable de déposer une plaine en tenant compte du fait que certains actes isolés ne sont pas forcément illégaux et ne requièrent donc pas d’office des comptes à rendre à la justice.
Protégez-vous!
En effet, pour votre moral, il est très important que vous preniez des distances avec la persécution dont vous êtes victime. Ainsi, il vaut mieux éviter de lire les SMS ou les e-mails envoyés par la personne qui vous harcèle. Pour que cette mesure puisse être appliquée concrètement, il est néanmoins important de changer votre adresse e-mail et votre numéro de téléphone. En revanche, sauvegardez-les et faites les lire par un spécialiste de la police afin d’évaluer le niveau de danger auquel vous êtes exposé-e.

Télécharger la brochure «Stalking: posez des limites!»

Newsblog

FAQ

 

Downloads

Adresses



S‘abonner

Twitter

Facebook

News

Photos d’enfants sur Internet : peut-on rire de tout ?
Sécurité urbaine: PSC Info 3/2016
Vol de vélos: quelques conseils pour retrouver votre vélo
Escroquerie: vous cherchez un appartement? Soyez vigilant-e!
DIS NO: pour que les personnes aux penchants pédophiles disent «non»!

plus...

Adresses

Top 10 FAQ

Top 10 Downloads