Navigation: Au début du texte (sauter la navigation), Vers la recherche, Vers la sélection de la langue, Vers des liens importants, Vers des informations supplémentaires (sauter le contenu) Vers la navigation principale,

A A A

Comment se montre le stalking?

Comportements multiples

Le harcèlement obsessionnel est un phénomène hétérogène. Les objectifs visés par les auteur-e-s sont multiples, tout comme les moyens qu’ils emploient pour parvenir à leurs fins. Il s’agit aussi d’une dynamique qui voit le mode opératoire et les motifs changer au cours du temps. Le harcèlement obsessionnel englobe des faits de gravité très variable, pouvant aller de la recherche insistante d’attention jusqu’à l’agression physique ou sexuelle. Une étude américaine (Meloy, 1998) a montré que 2% des harcèlements obsessionnels sont la cause directe du décès de la victime.

Le Tribunal fédéral définit le harcèlement obsessionnel en ces termes: «Recherche permanente de la proximité physique (en poursuivant), persécutions et menaces d’une personne, dès lors que le comportement en cause a été constaté au moins deux fois et que la victime a été fortement effrayée»

Actes de harcèlement obsessionnel

Un grand nombre d’actes isolés caractérisent le harcèlement obsessionnel. La répétition ainsi que la combinaison de plusieurs méthodes font que ces actes isolés constituent un comportement complexe qui rend unique chaque cas de harcèlement obsessionnel. Ces actes évoluent souvent au fil du temps. Voici quelques exemples de comportement de personnes qui harcèlent: 


  • communiquer de façon continue et non désirée via des e-mails, des SMS ou des lettres
  • appeler sans cesse par téléphone
  • observer et guetter la victime
  • vouloir connaître l’emploi du temps de la victime
  • interroger des tierces personnes et prendre contact indirectement avec la victime
  • voler et lire le courrier de la victime
  • faire du tort à la victime (envers la police ou l’employeur de la victime, par exemple)
  • commander des articles et publier des annonces (prestations sexuelles, avis de décès, etc.) au nom de la victime
  • envoyer des cadeaux non souhaités
  • insulter et menacer la victime
  • endommager, salir ou détruire la propriété de la victime
  • agresser physiquement ou sexuellement la victime
Etendue du phénomène

Le phénomène du harcèlement obsessionnel étant encore peu étudié en Suisse, il est difficile d’estimer le nombre de victimes. Une enquête réalisée à Mannheim, en Allemagne, auprès de 2000 personnes questionnées sur leurs expériences dans le domaine du stalking, a révélé que près de 12% d’entre elles avaient été au moins une fois dans leur vie victimes d’un stalker. Ces personnes ont indiqué avoir été poursuivies, harcelées ou menacées sur une longue période pendant laquelle elles ont vécu dans la peur. Selon d’autres travaux, la durée moyenne pendant laquelle une victime est livrée aux actes malveillants d’un harceleur ou d’une harceleuse est d’environ deux ans.

Télécharger la brochure «Stalking: posez des limites!»

Newsblog

FAQ

 

Downloads

Adresses



S‘abonner

Twitter

Facebook

News

Sécurité urbaine: PSC Info 3/2016
Vol de vélos: quelques conseils pour retrouver votre vélo
Escroquerie: vous cherchez un appartement? Soyez vigilant-e!
DIS NO: pour que les personnes aux penchants pédophiles disent «non»!
Compétences médiatiques pour les enfants: nos contes en un clic

plus...

Adresses

Top 10 FAQ

Top 10 Downloads